ghardaïa

Plus de 1000 commerçants ont fui Ghardaïa à cause des violences

Par Sonia Lyes, TSA, 6 septembre 2015

Plus d’un millier de commerçants ont résilié leurs registres à Ghardaïa suite aux événements douloureux qu’a connu la région depuis décembre 2013, a révélé ce dimanche 6 septembre le wali, Azzedine Mecheri.

« Il est déplorable de constater que plus d’un millier de commerçants ont résilié leur registre dans la région et se sont délocalisés suite à ces événements », a affirmé le wali cité par l’agence officielle APS.

Le wali s’exprimait en marge de la cérémonie du coup d’envoi de l’année scolaire 2015-2016. Il a appelé les investisseurs et autres acteurs économiques à « contribuer à la création de la richesse dans cette wilaya qui doit redevenir un pôle économique stratégique régional ».

Il a également appelé les notables et les différents acteurs sociaux locaux « à œuvrer, dans le cadre d’une approche participative, à effacer les stigmates des événements douloureux ayant affecté la wilaya et à inculquer les nobles valeurs de tolérance, de fraternité et de pardon au sein des familles, notamment les enfants ».

Par ailleurs, le wali a annoncé la réunion prochaine de la commission interministérielle, composée des secrétaires généraux de différents départements ministériels, consacrée à la wilaya de Ghardaïa.

Théâtre de violences communautaires depuis 2013, la région de Ghardaïa a enregistré la mort de plus de trente personnes, dont 24 ont été tuées en juillet dernier. On déplore également des centaines de blessés, alors que plus de 1.600 habitations ont été incendiées ou fragilisées. Depuis juillet dernier, c’est le commandant de la 4e région militaire qui supervise les actions visant le rétablissement de l’ordre public dans la région.

 
Printable version
M'zab: Qui provoque les affrontements?  
www.algeria-watch.org