Démantèlement de deux réseaux terroristes en une semaine à Oran

Le frère du kamikaze du 11 Avril Abou Sajida arrêté

El Khabar, 23 juin 2007

Le juge d’instruction près le tribunal d’Oran a placé mercredi cinq personnes en détention provisoire pour formation de groupe terroriste, parmi les personnes arrêtées le frère de Zoubir Abou Sajida, un des kamikazes des attaques du 11 Avril dernier, qui ont ciblé le Palais du Gouvernement et un commissariat de police à Bab Ezzouar, ce dernier travaillait, selon des sources proches de l’enquête, dans un atelier de construction.
Les mêmes sources indiquent que le frère du kamikaze a reconnu lors de l’interrogatoire par les services de sécurité qu’il avait identifié son frère dans l’enregistrement vidéo d’Al Jazeera après l’attaque terroriste perpétrée par son frère. Pour rappel Zoubir Abou Sajida est le dernier des trois kamikazes à avoir été identifié.
Il est à noter que les services de sécurité ont arrêté un vendeur de légumes âgé de 30 ans, connu pour être extrémiste appartenant au courant Salafiste, pour lequel le frère du kamikaze travaillait.
Deux étudiants « immigrés », élève d’un imam d’Oran (commune d’Essania) ont également été arrêtés, en plus d’un propriétaire d’un kiosque multi services de la même commune.
Les premiers éléments de l’enquête indiquent que les membres du groupe se préparaient à rejoindre la résistance en Irak, affirmant que deux de leurs amis ont rejoint le jihad ces derniers jours.
Ces informations confirment « l’importance » que revêt la ville d’Oran dans les plans d’Al Qaida au Maghreb Islamique, comme une base pour le recrutement de nouveaux éléments à l’abri des regards des services de sécurité.

 

23-06-2007
Par A. Brahim/ Traduit par B. A

 
Version imprimable
Le Maghreb sur fond de lutte géopolitique  
www.algeria-watch.org