LE PRESIDENT HONGROIS A ALGER

Après la politique, les affaires

par Sofiane M., Le Quotidien d'Oran, 3 juin 2007

La consolidation des relations bilatérales entre l'Algérie et la Hongrie, particulièrement dans le domaine économique, a été au centre du tête-à-tête entre le Président de la République et son homologue hongrois, M. Laszlo Solyom, qui est depuis hier à Alger pour une visite officielle de trois jours. A sa sortie de cet entretien, l'hôte de l'Algérie a annoncé devant la presse que le temps est venu pour que les deux pays «consolident leurs relations traditionnelles».

Le président hongrois a affirmé la volonté de son pays en tant que nouveau membre de l'Union européenne de «tourner son regard vers le bassin méditerranéen». Il a annoncé, à cette occasion, la signature d'un accord entre les deux pays visant la création d'une commission mixte pour stimuler les échanges économiques et prendre des mesures concrètes pour le développement de la coopération dans les domaines de l'industrie, de l'environnement et surtout de l'agriculture.

A ce sujet, il a signalé que la coopération dans le domaine de l'agriculture «pourrait être particulièrement fructueuse», puisque la Hongrie dispose d'une expérience non négligeable dans ce secteur. Le Chef de l'Etat hongrois a annoncé, également, une prochaine signature de deux accords de partenariat dans les domaines de la sécurité et de la culture. Venu faire la promotion de l'économie de son pays, il a ajouté que la Hongrie a de grands potentiels dans les secteurs de l'environnement, notamment en matière de gestion des déchets et l'amélioration du sol. L'entretien entre les deux Chefs d'Etats a été aussi l'occasion pour évoquer la situation préoccupante dans plusieurs pays du Moyen-Orient comme l'Irak et l'Afghanistan et dans certains pays de l'Afrique.

«Nous nous sommes, en outre, intéressés à l'initiative de l'Algérie, du Nigeria et de l'Afrique du Sud (Nepad) visant le développement du continent africain», a-t-il relevé. L'Algérie et la Hongrie avaient signé en 1996 à Budapest un protocole de coopération et de consultations politiques.

Le 22 mars 2004, un autre accord portant sur le règlement de la dette algérienne vis-à-vis de la Hongrie estimée à 5,5 millions de dollars avait été signé à Alger. Depuis l'Algérie a remboursé la totalité de sa dette à ce pays. Les échanges commerciaux entre l'Algérie et la Hongrie ont représenté pour les trois premiers trimestres de 2006, une valeur globale de 102 millions dollars, contre 74 millions dollars en 2005. Les deux pays sont aussi liés par une convention dans le domaine de la pêche pour le repeuplement des plans d'eau en Algérie et la création d'un bureau d'études mixte dans le domaine de l'aquaculture. Pour les perspectives, un conseil d'hommes d'affaires algéro-hongrois est en voie de création pour développer les partenariats entre entreprises privées des deux pays.

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a offert, hier, au palais du Peuple un déjeuner en l'honneur du Président hongrois en présence de hauts responsables de l'Etat, ainsi que des représentants du corps diplomatique accrédité à Alger.

«L'Union européenne, dont la Hongrie fait partie, est devenue notre partenaire naturel dans notre développement depuis notre Accord d'association. Nous oeuvrons actuellement à notre entrée à l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et nous entretenons un partenariat avec l'Alliance atlantique dans le cadre du dialogue institué par l'OTAN avec les pays de la rive sud de la Méditerranée», a déclaré le Président de la République dans un discours prononcé à cette occasion. Il a ajouté que cette visite sera une opportunité pour faire franchir aux relations bilatérales une étape significative tant dans leur volume que dans leur qualité. «Les accords bilatéraux que nous signerons durant votre visite donnent de solides fondations à la coopération algéro-hongroise qui devra atteindre le même niveau d'excellence que nos relations politiques», a estimé le Président de la République.

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org