Articles > Dossiers > Le massacre de Bentalha  

Dossiers

Luttes syndicales

Corruption

La crise globale

L'affaire Ali Mecili

Dégradation de la situation sociale

Le Sahel sur fond de lutte géopolitique

L'affaire Khalifa

La guerre contre le Liban et la Palestine

Emeutes

Criminalisation de la migration

Politique européenne et UPM

Redditions - Réconciliation - Amnistie

Algérie, chasse gardée de la France

Offensive américaine en Algérie

Touristes enlevés dans le Sahara

L'affaire des moines de Tibhirine

Antiterrorisme : La méthode française

Campagne en faveur des détenus de Guantanamo

Projet d'extradition de Grande-Bretagne

Polémique autour du code de la famille

La torture pendant la guerre de libération

La France coloniale

Spécial 8 mai 1945

Procès généal K. Nezzar contre H. Souaidia

Plaintes contre le général Khaled Nezzar  

Autour du livre "La sale guerre"  

Entre transfuges et généraux 

Dossier: Massacre de Bentalha

Assassinat de Abdelkader Hachani

Assassinat de Lounes Matoub

Séisme du 21 mai 2003

 

 

Tous les dossiers

 

 
 

Le massacre de Bentalha (22-23 septembre 1997)

 

Nesroulah Yous
Avec la collaboration de Salima Mellah

Qui a tué à Bentalha ?
Algérie : chronique d'un massacre annoncé
Postface de François Gèze et Salima Mellah

Le 22 septembre 1997, au début de la nuit, quelque deux cents hommes armés investissent un quartier de Bentalha, une banlieue éloignée d'Alger. Méthodiquement, ils massacrent plus de 400 personnes, hommes, femmes et enfants. Les cris des victimes et les déflagrations des bombes s'entendent à des kilomètres. Les militaires, eux, prennent position à quelques dizaines de mètres de là avec des blindés et des ambulances, sans intervenir et empêchant même les voisins de porter secours.

Ce livre est le témoignage poignant d'un homme, Nesroulah Yous, qui a vécu cette nuit cauchemardesque. À travers son récit, apparaît une tout autre version du drame que celle autorisée par le régime algérien. Ce qui semblait être un acte de folie barbare des groupes islamiques se révèle répondre à une autre cohérence : celle de la manipulation directe de la violence islamiste par les services secrets algériens. Et en faisant le récit de la vie quotidienne à Bentalha depuis le coup d'État de 1992, Nesroulah Yous montre comment ce massacre s'inscrit dans une évolution tragiquement logique, largement occultée par les médias algériens et français.

Dans une postface, Salima Mellah et François Gèze replacent ce témoignage en perspective. Ils retracent le rôle joué par les groupes islamistes armés dans la « seconde guerre d'Algérie », qui a fait plus de 150 000 morts. Et ils proposent une synthèse à ce jour inédite de l'ensemble des indices qui laissent supposer l'implication des militaires algériens dans bien des massacres et des actions armées attribués aux islamistes.

Nesroulah Yous, qui a longtemps habité à Bentalha, vit en exil en France depuis 1998.

Salima Mellah, journaliste algérienne, vit en Allemagne, où elle collabore à l'un des meilleurs sites Web d'information sur l'Algérie, « Algeria-Watch » (www.algeria-watch.org).

ISBN 2-7071-3332-9
120 F
Éditions La Découverte, Paris

 

 
Version imprimable

Les massacres (1993-2006) (Contibution d'Algeria-Watch à l'examen périodique universel par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU, avril 2008)

Les massacres en Algérie, 1992-2004 (S. Mellah, dossier TPP, pdf, 520KB)

 
www.algeria-watch.org