Front islamique du Salut
Bureau exécutif national
le 4 juin 2003

Concerne : libération des dirigeants du FIS.

Madame, Monsieur,

A la fin de ce mois, le président du FIS, M. Madani Abbassi, et son vice-
président, M. Ali Benhadj, auront purgé la totalité de la peine de douze ans de
détention prononcée illégalement par un tribunal militaire lors d'un procès
politique expéditif. Ce procès a été condamné par de nombreuses personnalités
et organisations de défense des droits de l'homme, notamment leur collectif
d'avocats, Amnesty International, et tout récemment le Groupe de travail de
l'ONU sur la détention arbitraire. Nos deux cheikhs, condamnés à cause de leur
activité politique et pour délit d'opinion, ont passé ces douze longues années
de détention dans des conditions inhumaines, privés la plupart du temps de
leurs droits les plus élémentaires, dont les droits aux soins et aux visites.

A l'approche de la date de libération de nos cheikhs, des voix appartenant au
camp de l'éradication en Algérie s'élèvent pour remettre en question le
principe même de cette libération, et vont jusqu'à réclamer leur maintien en
détention.

Afin d'éclairer l'opinion sur l'injustice subie par ses deux premiers
dirigeants et dévoiler les manouvres auxquelles se livrent encore des
aventuriers qui ont mené l'Algérie à la situation tragique actuelle, le FIS
publie un ouvrage collectif intitulé Le FIS du peuple : politique, droit et
prison en Algérie et introduit par une interview inédite de cheikh Madani
Abbassi, comprend des articles écrits par une dizaine de juristes et
sociologues algériens de diverses obédiences politiques.

Après une brève présentation de cheikh Madani Abbassi et de cheikh Ali Benhadj,
plusieurs chapitres de l'ouvrage décrivent leur arrestation arbitraire, le
déroulement de leur procès inique et les conditions déplorables de leur
détention. Le livre aborde ensuite les aspects politiques et légaux liés à leur
libération. Il comprend enfin une quinzaine d'annexes constituées pour
l'essentiel de lettres rédigées en détention par cheikhs Abbassi et Benhadj
entre 1992 et 2003. Ce recueil de lettres permettra, nous l'espérons, de donner
une idée claire sur la pensée politique de nos deux leaders et de présenter
leur position par rapport au conflit algérien et à sa résolution.

le livre est maintenant disponible en HTML sous:
http://www.fisweb.org/modules.php?name=News&file=article&sid=83

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org